SIKKIM, une agriculture 100 % biologique

2020

Sikkim

Effectif : 620 000 habitants
Pays (siège social) : Inde
Contact :
Ganga Prasad (Gouverneur)
<b>SIKKIM, une agriculture 100 % biologique </b>

Contexte

 

Le SIKKIM est un petit état Himalayen d’environ 600 000 habitants. Situé sur la frontière entre le Népal et la Chine, ses montagnes reçoivent des pluies abondantes ce qui la rend la terre très riche. 

Le SIKKIM intègre l’Union Indienne seulement en 1975, ce qui lui a permis de longtemps conserver ses méthodes de cultures traditionnelles.

Il y a 15 ans, sous l’ordre du gouvernement local, la région de SIKKIM a banni l’utilisation de pesticides et de fertilisants chimiques. Le SIKKIM est devenu le premier Etat entièrement bio-organique du monde.

objectif

  • Préserver la qualité de l’eau, la biodiversité et la fertilité des sols.
  • Faciliter le traitement des déchets et réduire la pollution.
  • Mettre en place une économie verte.
  • Maintenir l’autonomie des paysans

 

Démarche

En 2003, le gouvernement dirigé par le ministre en chef Pawan Kumar Chamling a décidé de convertir l’intégralité des terres cultivables de l’État à l’agriculture biologique. Il a fallu 12 ans pour convertir l’intégralité des terres agricoles en agriculture biologique.

 

En ce qui concerne la politique de transition écologique du SIKKIM : La volonté politique portée par le gouverneur Pawam kumar Chambling, réélu 5 fois, a permis la réalisation du projet. Dès 2015, les engrais et les pesticides chimiques sont interdits. En 2016, l’utilisation de produits chimiques devient passible de 3 mois de prison. Les 3 premières années sont difficiles pour les agriculteurs notamment à cause du prix du bio. En effet, la productivité est moindre donc pour maintenir un revenu ils augmentent le prix des produits, ce qui diminue la demande. Pour remédier à cela, l’Etat indemnise les agriculteurs et instaure des prix garantis. L’Etat dépense plus d’un milliard de roupies pour certifier l’intégralité des terres, soit 760 km².

 

Cette mesure s'inscrit dans une politique de transition écologique plus large : le gouvernement a lancé une campagne de reforestation en 2006. Il a interdit l’utilisation de sacs en plastique en 1997 et a banni les plastiques à base de polystyrène en 2017 (assiettes et couverts jetables par exemple).

En ce qui concerne la transition pour les agriculteurs :  Après le lancement de la politique, 66 000 fermiers ont été initiés dans le mouvement et les premières années ont été désastreuses. Les agriculteurs ont alors eu accès à des formations au bio. Progressivement, les agriculteurs apprennent à fabriquer des engrais organiques et des pesticides bio eux-mêmes, notamment avec de l’urine de vache et des grains de riz fermentés. La mesure a permis la pousse de diverses plantes avec une terre plus fertile. Elle a également favorisé le retour des abeilles.

 

Depuis 2017, l’alliance avec Iffco Organics, un fabricant d’engrais, de semences et de pesticides bio,permet de réaugmenter la production pour nourrir les habitants du SIKKIM.  

 

En ce qui concerne l’influence du SIKKIM sur les autres pays et états indiens : L’Etat du SIKKIM a été récompensé par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) : il a remporté la médaille d’Or du Future Policy Award (FPA) en octobre 2018. Selon la FAO, cette politique a bénéficié à plus de 66 000 familles d’agriculteurs et a également relancé l'activité touristique (le nombre de visiteurs a augmenté de plus de 50 % entre 2014 et 2017). La transition effectuée par l’Etat du SIKKIM a influencé d’autres états indiens. L’Arunachal Pradesh et d’autres états du Nord-Est convertissent actuellement leur agriculture au bio.

Facteur clé du succès

  • Persévérance du gouvernement et de l’activité des agriculteurs afin d’arriver à un système viable.
  • Accompagnement des agriculteurs pour leur transition à l’agriculture 100 % biologique.
  • Reconnaissance mondiale de l’effort réalisé par l’état du SIKKIM.
  • Vision stratégique à moyen et long terme

 

Contribution à la performance de l'entreprise

  • Fabrication d’engrais et pesticides biologiques par les agriculteurs.
  • Partenariat avec un fabricant d’engrais bio.
  • Sensibilisation de la population sur les changements de consommation afin de maintenir le revenu des agriculteurs. 
  • Transition économie écologique globale dans l’état du SIKKIM.

 

Bénéfices pour la filière

  • Les terres retrouvent leur richesse et fertilité.
  • Amélioration de la qualité des produits notamment les légumes et les fruits.
  • Certification BIO pour tous les agriculteurs du SIKKIM.
  • Augmentation de l’attractivité de l’Etat ce qui boost son économie.

Ce document a été réalisé par les membres d’AgroParisTech Service Etudes.

 

 

Pour en savoir plus :

linfodurable.fr