TERRE DE LIENS ou l’action agricole solidaire

2019

Terre de Liens

Chiffre d'Affaires : 702K d'€ (La Foncière) - en 2017
Effectif : 65 salariés - 900 bénévoles
Pays (siège social) : France
Site internet : https://terredeliens.org
Contact :
LE SAUX Freddy
09 70 20 31 00
<b>TERRE DE LIENS ou l’action agricole solidaire</b>

Contexte

Convoitées, surexploitées et exposées à la spéculation immobilière, les terres agricoles, socle de notre alimentation et de nos paysages, se font de plus en plus rares en France. Les modèles agricoles intensifs et l’usage de produits phytosanitaires remplacent une agriculture paysanne de qualité avec pour conséquences des paysages, des sols et des ressources naturelles qui se dégradent au fil des jours. Un peu plus de 4% des surfaces agricoles sont cultivées en bio alors même que le Grenelle de l’environnement s’était donné pour objectif 20% de bio en 2020.

Le mouvement TERRE DE LIENS est né en 2003 de la convergence de plusieurs mouvements liant l’éducation populaire, l’agriculture biologique et biodynamique, la finance éthique, l’économie solidaire et le développement rural.

objectif

  • Enrayer la disparition des terres agricoles, préserver leur vocation nourricière
  • Faciliter l’accès des paysans à la terre, aider les agriculteurs qui cherchent à s’installer
  • Encourager le développement d’une agriculture biologique, biodynamique et paysanne
  • Recréer du lien entre les citoyens et les agriculteurs qui produisent notre alimentation

Démarche

TERRE DE LIENS est né en 2003 de la convergence de plusieurs mouvements liant l’éducation populaire, l’agriculture biologique et biodynamique, la finance éthique, l’économie solidaire et le développement rural.

L’originalité de ce mouvement vient de sa triple structuration :

  • Un réseau associatif mobilisé partout en France qui accueille et accompagne les paysans pour leur accès à la terre, informe et rassemble le public autour des enjeux fonciers et agricoles, et ancre le projet TERRE DE LIENS dans une dynamique citoyenne et locale. L’association assure le fonctionnement bénévole de la foncière.
  • La Foncière, créée en 2006, est une entreprise d’investissement solidaire ouverte aux citoyens, et permet à chacun de placer son épargne dans un projet à haute valeur sociale et écologique. Le capital accumulé sert à acheter des fermes pour y implanter des activités agri-rurales diversifiées. La Foncière loue ces fermes à des paysans engagés dans une agriculture de proximité, biologique et à taille humaine.
  • La Fondation, créée en 2013, reconnue d’utilité publique, est habilitée à recevoir des legs et donations de fermes. Elle achète aussi des terres qui risquent de perdre leur usage agricole. Dans tous les cas, elle garantit sur ces terres des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement à très long terme. TERRE DE LIENS participe ainsi à la relève agricole et facilite la transmission intergénérationnelle en installant de nouveaux paysans

Ces terres, qui sortent définitivement du marché spéculatif, sont assurées d’être maintenues à long terme dans leur vocation agricole, la transmission intergénérationnelle y est possible. Elles sont ensuite mises en location à des agriculteurs aux pratiques agricoles respectueuses des sols et de l’environnement. Les fermiers ainsi sont déchargés du poids de l’achat foncier, obstacle majeur à l’installation agricole. Leurs productions sont commercialisées principalement en circuits courts (vente à la ferme, AMAP, marchés...), favorisant un lien de confiance entre producteur et consommateur et de nouvelles dynamiques rurales.

Facteur clé du succès

  • Dynamique associative et citoyenne novatrice : l’épargne et les dons du public permettent d’acquérir du foncier agricole
  • Structure tripartite qui permet une indépendance et une grande agilité

Contribution à la performance de l'entreprise

  • 65 millions d’euros de capital pour la Foncière Terre de Liens
  • 1,9 million d’euros de fonds propres pour la Fondation Terre de Liens, sous forme de terres ou bâti agricole

Bénéfices pour la filière

  • Donne accès à la terre aux agriculteurs favorisant le développement d’une agriculture biologique et paysanne
  • En mars 2017, la Foncière possédait 139 fermes, dont l'impact environnemental est jugé plus faible que l'agriculture biologique moyenne

Ce document a été réalisé par les membres d’AgroParisTech Service Etudes

 

Pour en savoir plus :

<span style="color: #0000