FORICHER, sensibilisation des lycéens aux métiers du pain

2020

Foricher

Chiffre d'Affaires : 12 004 792 euros
Effectif : 80
Pays (siège social) : France
Contact :

95400 ARNOUVILLE
01 39 94 62 94
FORICHER, sensibilisation des lycéens aux métiers du pain

Contexte

En France, environ 5 millions de tonnes de blé tendre sont transformées en farine chaque année. Les Français consomment 5 fois moins de pain qu’au début du siècle, un Français adulte consomme en moyenne une demi-baguette par jour. Cependant, le pain reste le deuxième aliment le plus gaspillé, notamment en restauration collective. Le pain reste un produit largement répandu et consommé par plus de 95 % des Français.

La production artisanale de pain représente 55% de la production française. La plupart des restaurations collectives sont fournies avec du pain industriel. La farine biologique représente quant à elle 2 % du marché de la farine en France.

La maison FORICHER, productrice de farines pour la boulangerie artisanale depuis 1997, a pour objectif de transmettre et de réconcilier les jeunes avec les métiers de la filière pain. Le projet Pain des écoles a été lancé afin de desservir la restauration dans 2 lycées de Gien.

objectif

-          Préserver l’artisanat de la filière pain.

-          Réconcilier les jeunes avec les métiers de la filière.

-          Produire dans une démarche de qualité respectueuse de la nature.

-          Transmettre les savoirs-faires et la tradition de la fabrication du pain.

Démarche

Le projet de Pain des écoles, initié dans un lycée à Gien et porté par Yvon Foricher, meunier indépendant et fondateur de FORICHER a donc pour objectif principal de redonner ses lettres de noblesse à un produit trop longtemps mis de côté dans les établissements scolaires. Le projet est composé de 3 grands actes :

 

La compréhension de l’ensemble de la filière et les marques de qualités :

Les jeunes lycéens vont à la rencontre des différents acteurs de la filière : un agriculteur céréalier, un négociant, un meunier et un artisan boulanger.

 

Concernant les marques de qualité, Yves Foricher s’est notamment lancé dans la filière culture raisonnée contrôlée (CRC).

 

Ce label est le garant de qualités humaines et environnementales. En effet, la filière CRC garantit des céréales de qualité, 100 % françaises et équitables pour les agriculteurs. Elle est également engagée pour la défense de la biodiversité et un contrôle sur l’ensemble de la filière. Son cahier des charges est strict notamment sur la limitation d’utilisation de pesticides et d’absence de traitement d’insecticides.

 

La farine Bagatelle produite par les meuniers est dotée du Label Rouge qui répond aux exigences CRC au niveau du stockage des céréales.

 

Sensibilisation à l’histoire du pain et la tradition qui lui est attachée :

Les lycéens assistent à des conférences d’historiens spécialisés dans l’histoire du pain en France. Yves Foricher partage les valeurs de l’artisanat et de la richesse de l’histoire du pain. Afin d’appuyer cette sensibilisation, la fête du pain permet de mettre en avant les acteurs locaux de la filière. Un journal qui présente les différents corps de métier de la filière est distribué.

 

En ce qui concerne la fabrication et la distribution du pain destiné aux écoles :

Le pain des écoles est un pain de 800g avec de la farine traditionnelle française (sans additif, améliorant et gluten ajouté). Cette démarche permet également de plaire aux des élèves et donc diminue le gâchis de pain dans ces établissements. Depuis la rentrée, une cinquantaine de pains par jour sont fournis à deux lycées de Gien.

 

 

FORICHER propose également des services d’apprentissage et de formation pour différents types de fabrications (pâtisseries, pain, snacking, etc). 

 

Facteur clé du succès

· Les marques de qualité des céréales et des farines respectueuses de la santé et de l’environnement : filière CRC et Label Rouge.

·  Un rapprochement des artisans boulangers et indépendants.

·  20 ans d’expérience artisanale, transmise de générations en générations.

Contribution à la performance de l'entreprise

·       Filière locale et artisanale : diminution des coûts de transport.

·       Labels de qualité sur l’ensemble de la filière (CRC, label rouge).

·       Fabricants passionnés de générations en générations. 

Bénéfices pour la filière

·       Soutien des agriculteurs céréaliers locaux.

·       Education des jeunes au bien manger et à l’impact environnemental.

·     Amélioration de l’alimentation dans les établissements publics : création d’une filière locale du champ à l’assiette.

 

Ce document a été réalisé par les membres d’AgroParisTech Service Etudes